©2015 Tomas Bozzato. All rights reserved

Lignes de fuite (Vj et musique)

Dans un présent qui fuit sans cesse, nous accélérons pour rester à la même place. Avancer toujours plus vite semble la devise de notre monde.

Lignes de fuite invite à ralentir pour percevoir la poésie d’un détail, à écouter et regarder autrement les paysages contemporains qui nous entourent.
Lignes de fuite est un voyage décalé dans les espaces en friche qui bordent les grands axes de communication, dans les paysages urbains, dans tous ces non-lieux où l’on demeure seul et anonyme, où l’on s’effleure sans se rencontrer.
Lignes de fuite oscille entre concert, film documentaire et cinéma expérimental. Nous proposons une lecture sensible et abstraite des espaces urbains, un regard contemplatif qui passe aussi par des mouvements rugueux et une énergie tranchante.

Sept musiciens nourris d’univers contrastés – jazz, rock, musique contemporaine – rencontrent un vj qui mixe en directe des séquences vidéo.

Une écriture musicale cyclique
«Pour jouer avec l’image des flux, je compose une musique quasi-hypnotique, propice à la méditation à laquelle j’ajoute un son plus rock, plus libre. Par un procédé d’écriture cyclique, la musique de Lignes de fuite invite à entrer dans une autre temporalité, dans le monde de l’infiniment petit.»
Benoît Black, compositeur

Un cinéma de matières
«Avec Lignes de fuite j’expérimente des procédés techniques de tournage qui me permettent de pétrir l’image à ma guise. Maltraiter les supports m’éloigne d’une image standardisée pour raconter les flux et les lieux que nous traversons quotidiennement, tout en laissant à l’imaginaire du spectateur la place de se déployer.»
Tomas Bozzato, réalisateur

Diffusion La Curieuse

Laisser un commentaire